Cette étude ne s'adresse pas à des spécialistes, à l'ordre desquels je n'ai pas l'honneur d'appartenir.

Elle est le résultat d'une réflexion menée par un jeune homme de 19 ans, de 1987 à 1988, sur quelques cahiers intitulés "Conscience et Langage", puis d'un travail universitaire cherchant à construire à la fois une approche linguistique et une stylistique singulières : Poésie et Intégrale du Langage, examen des textes d'Arthur Rimbaud (Maîtrise, Paris III, 1991), Poésie et Figuralité (DEA, Paris III, 1992), sous la direction de Philippe Hamon.

 

 

_________________________

 

 

Le langage est fondamentalement lié à notre mémoire. Mais il n'est pas notre mémoire, il ne se confond pas à elle. Le langage est une nécessité de notre mémoire dans la mesure où celle-ci révèle la "situation" paradoxale qui est la sienne et qui nous définit comme être humain. C'est de cela dont nous parlerons dans nos traités linguistiques.

 

La langue se décrit comme évolution (diachronie), mais elle s'explique comme système (synchronie).

 

Romain CARLUS

AVERTISSEMENT

 

Ce site réunit et reconstitue l'oeuvre de Romain Carlus : les rubriques sont donc évolutives, se remplissant à mesure que les manuscrits sont traités.

 

Les deux images ci-dessous indiquent, respectviement :

"En travaux" : l'oeuvre est en cours de traitement avant d'être entièrement publiée

"À suivre" : l'oeuvre va être complétée progressivement

Contenus déposés et protégés